Menu
La circonscription
Actualités
Travail Parlementaire

Nice Matin – Djihadistes français: Alain Marsaud y voit « un 11 Septembre à la française »

02/06/2014 - 16h56 par Alain Marsaud
Nice Matin – Djihadistes français: Alain Marsaud y voit « un 11 Septembre à la française »

Alain Marsaud , évoque « une menace sans précédent » dans l’Histoire de la France.

L’ancien magistrat va déposer un amendement pour tenter de lutter contre ces «loups solitaires» qui pourraient importer le djihad sur le sol français à leur retour de l’étranger.

Quelle est l’ampleur de la menace terroriste en France?

À mon avis nous sommes aujourd’hui confrontés à une menace sans précédent à l’égard de la France dans ce siècle.Toutes proportions gardées nous sommes en présence d’un petit « 11 Septembre » à l’échelle de la France. Depuis le mois de novembre, j’alerte les autorités françaises. J’ai notamment écrit à la Garde des Sceaux et au ministre de l’Intérieur pour leur faire part des informations qui me revenaient de Syrie…

Quelles informations?

Il se trouve que je suis le député des Français qui vivent en Syrie.Pour les avoir rencontrés et les avoir au téléphone toutes les semaines, ils m’ont indiqué que certains groupes de Français se radicalisaient en Syrie. Il existe même une sorte de bataillon français au sein des groupes djihadistes animé de velléités guerrières, y compris en cas de retour sur le territoire français. J’ai donc proposé à la Garde des Sceaux que nous modifions en urgence notre législation car elle me paraît totalement inadaptée à cette situation.

Que proposez-vous?

Aujourd’hui il n’est pas possible de poursuivre ces combattants à leur retour en France. L’association de malfaiteurs ne s’applique pas à ces gens partis combattre le système Assad, comme la diplomatie française le combat à sa manière. Ils sont sur la même ligne que la France et donc devant un tribunal n’importe quel avocat fera tomber les accusations. C’est pourquoi je veux déposer un amendement visant à interdire à tout citoyen français d’aller combattre à l’étranger sans l’autorisation des autorités françaises. On pourra alors les interpeller et les entendre sur leur parcours.On pourra les surveiller.